Yogourt végétal maison

Depuis que je suis devenue végétalienne il y a déjà quelques années de cela, j’ai très rarement mangé de yogourts végétaux. Les yogourts végétaliens sont assez dispendieux sur le marché et contiennent souvent des saveurs et des additifs alimentaires.

A vrai dire, le yogourt ne m’a jamais manqué, il n’a jamais été un aliment de base essentiel de toute façon. Mais comme j’aime bien expérimenter et essayer de nouvelles recettes en cuisine, j’ai décidé de voir si je pouvais faire mieux que les marques commerciales. J’ai cru que ça serait compliqué, alors que c’est tellement simple! Tout ce dont vous avez besoin est d’un lait végétal, un épaississant, un chaudron, une culture végétalienne et un four ou yaourtière. C’EST TOUT!

IMG_7899

D’abord, choisissez un lait végétal que vous aimez bien. Sur la photo, j’ai utilisé du lait de noix de coco (délicieux!), mais il est toujours possible de le faire avec du lait de soja, d’amandes, de millet, de riz, etc. Si vous pouvez l’acheter bio, faites-le. Cela garantit qu’il est exempt de pesticides et d’OGM (surtout présents dans le soja!). Le choix d’un lait « non sucré » est parfait si vous voulez un yogourt nature. Sinon, vous pouvez ajouter un sucrant naturel (sirop d’érable, nectar d’agave, miel, etc.).

Vous pouvez retrouver toutes sortes de laits végétaux dans la plupart des épiceries, souvent dans la section des produits naturels. Ils sont souvent en spéciaux à 2/4$.

Pour épaissir:

Il existe de nombreux épaississants, et vous en avez probablement au moins un dans votre cuisine. Le lin, l’arrow-root, farine de tapioca, l’agar-agar, la gomme de xanthane, la gomme de guar, les granules de lécithine de soja et la lécithine de tournesol.

  • Graines de lin: Dissoudre 2-4 cuillères à soupe dans une petite quantité d’eau avant d’ajouter au lait en ébullition.
  • Arrow root: Dissoudre 2-4 cuillères à soupe dans une petite quantité d’eau avant l’addition au lait en ébullition.
  • Farine de tapioca: Dissoudre 2-4 cuillères à soupe dans une petite quantité d’eau avant l’addition au lait d’ébullition.
  • Agar-agar: Ajouter 1/2-1c. à thé directement au lait bouillant. Fouetter vigoureusement.
  • Gomme de xanthane: Ajouter 1/2-1 c. à thé directement au lait bouillant. Fouetter vigoureusement.
  • Gomme de guar: Ajouter 1-2 c à thé à une petite quantité d’eau avant d’ajouter au lait bouillant.
  • Lécithine de soja en poudre: Ajouter 1/2-1 cuillère à thé directement au lait bouillant. Fouetter vigoureusement.
  • Lécithine de tournesol: Ajouter 1/4 c. à thé directement au lait bouillant. Fouetter vigoureusement.

Donner une saveur:

Vous pouvez ajouter les fruits et les arômes de votre choix pour donner une saveur délicieuse à votre yogourt. Si vous utilisez des fruits congelés, assurez-vous qu’ils soient à température  pièce ou même légèrement réchauffés. 

Ajouter une culture:

Afin d’obtenir un yogourt fermenté, acidulé et crémeux, il est important d’ajouter des bactéries au lait pour initier cette réaction. Vous aurez besoin d’acheter une culture destinée à la croissance dans le lait végétal. J’utilise la marque Cultures for health qui font un démarreur de yogourt végétalien. Je me suis procuré le mien dans un IGA extra. Si vous ne voulez pas vous procurer une culture de bactéries, vous pouvez également utiliser 1/3 tasse d’un yogourt végétalien acheté en magasin ou d’une vieille batch de yogourt que vous aviez fait comme démarreur pour le prochain yogourt.

Laisser reposer:

Une fois que la culture de bactéries est ajoutée au lait, il doit être mis dans un environnement chaud (environ 110 degrés est idéal) pendant 6-8 heures. Il épaissira et deviendra plus acidulé avec le temps.

Une machine de yogourt est parfaitement conçu pour ce processus. J’aime beaucoup la mienne, de la marque Yogotherm, super cadeau de Noël de mon copain. Il en existe plusieurs marques sur le marché. Sinon, vous pouvez tout simplement utiliser votre four, qui est tout à fait capable de gérer le travail. Il suffit simplement d’allumer la lumière et couvrir le yogourt végétalien avec un chiffon. Ce processus peut prendre un peu plus de temps puisque, si le four de devient pas assez chaud, les bactéries ne se propagent pas aussi rapidement.

ÉTAPES:

  1. Verser une boîte de 32 onces (soit un total de quatre tasses combinées) de lait végétal souhaité dans une casserole.
  2. Porter à ébullition. Ajouter l’épaississant. Retour à ébullition, fouetter pendant 2-3 minutes, puis retirer du feu.
  3. Sucrer avec vos saveurs préférées. Mélangez bien. Pour une finition plus lisse, vous pouvez utiliser un blender ou un mélangeur à main. 
  4. Laisser refroidir pendant environ 1 heure (si vous ajoutez la culture quand le lait est trop chaud, il va mourir.) Si vous utilisez un thermomètre, il doit être entre 90 à 115 degrés. Si vous utilisez votre doigt, considérez que si vous le sentez chaud, mais pas assez chaud pour avoir besoin de retirer votre doigt, c’est parfait.
  5. Ajouter la culture au lait ou 1/4 – 1/2 tasse de yogourt commercial. Mélangez bien. Verser le lait dans des contenants souhaités ou dans une yaourtière et placer dans un environnement chaleureux (90-110 degrés). Laissez les couvercles individuels au large des bocaux en verre pour votre yaourtière. Si vous utilisez un four, d’un conteneur (s) de couverture avec une serviette, allumez la lampe du four.
  6. Vérifiez dans environ 6-8 heures. Si vous utilisez le four, 7-9 heures est nécessaire.
  7. Parfois, la cohérence ne est pas parfait; diverses lait, épaississant, aromatisants, et de température toutes les combinaisons interagissent différente. Parfois, je ai besoin d’ajouter un peu de «ceci» ou «cela», ou même simplement re-mélanger il. En cas de séparation, mais il a un goût ok, juste lui donner une secousse avant de servir. Et profiter du fait qu’il n’y a pas arômes artificiels, colorants, conservateurs, des antibiotiques ou des hormones dans cette petite tasse de génial.
  8. Conserver au réfrigérateur dans un récipient hermétique. Il va se raffermir encore plus comme il se refroidit.

Comment réparer un échec:

Il y a plusieurs raisons pour que votre yogourt végétalien échoue à épaissir:

  • Trop ou trop peu de culture a été ajouté
  • La culture a été expiré ou mal entreposé
  • La culture a été introduite à trop élevée de la chaleur, ou inoculée à trop bas de la chaleur

Il m’est souvent arrivé que mon yogourt reste très liquide, mais ait un goût délicieux tout de même. Vous pouvez le consommer sans problème tel quel. Si vous désirez vraiment l’épaissir, il suffit de le ramener à ébullition et d’ajouter plus d’épaississant. Il n’aura peut-être plus les avantages pro-biotiques bénéfiques pour votre tube digestif, mais au moins il n’ira pas à la poubelle. Laissez-le refroidir et stocker dans le réfrigérateur.

Vous pouvez manger ce yogourt délicieux tel quel, avec des fruits, des granolas ou même, ce que je préfère, l’ajouter dans vos smoothies pour un consistance ultra crémeuse! Mmmm!

Bonne journée à tous! :) xx

Publicités

13 réflexions sur “Yogourt végétal maison

  1. Après avoir fait du yogourt végétal avec du lait de noix de coco et utilisé de la farine de tapioca (4 cuillères à table par litre) comme liant, mon yogourt a une bonne consistance mais la texture de la glue, très baveux( chauffé à 118 F, refroidi à 108 F). Qu’ai-je fait comme erreur?

    • Hmmm… pourtant tout a été fait correctement. Peut-être que c’est le liant. J’ai toujours utilisé l’arrow-root et l’agar-agar, je n’ai jamais essayé le tapioca pour le yogourt végétal… c’est peut-être ça?

  2. Wow! Merci pour ton blog, ça ferait un petit bout de temps que je cherchais une recette de yogourt Vegan FACILE à faire et le tiens semblé super! J’ai une yaourtière yogourmet et je vais faire un lait végétal amande/coco, je te redonne des nouvelles sur mon yogourt!

      • J’ai utilisé 1 c à thé d’agar-agar à mon mélange et à la fin(après le tour au frigo) je trouvais que c’était trop ferme mais je l’ai mis au blender et la consistance après était parfaite! 2 e test ; j’ai mis 1/2 c à thé et c’est trop liquide… alors prochaine fois j’asseyerai avec 3/4 c à thé 🙂

  3. Hum wow! Si je trouve ça bon , tu viens de changer ma vie la! le yogourt vegan est pas trouvable par chez nous et si j’en trouve, pas achetable! Alors j’ai du dire adieu à plusieures recettes et à mes muesli du déjeuner….tu me donnes espoir la! Celles que j’avais vue demandaient de très grosses quantitées de noix, ce qui est très cher aussi …premdre du lait d’amande , de coco etc du marché est tellement plus simple et abordable!!

  4. Pas tous les laits végétaux contiennent de la carraghénine. La marque Natura (qui fait aussi du lait de riz et du lait d’amandes) n’en contient pas.

  5. J’ai découvert tout récemment ton blog, j’adore tes recettes. Étant allergique à beaucoup d’aliments (blé, soya, oeuf, produits laitier), j’ai dû me tourner involontairement dans un alimentation végétalienne, mais j’avoue être perdu plusieurs fois.
    je vais essayer ton yogourt, moi qui en mangeait tellement! :) est ce que tu sais si je peux faire mon lait de coco avec de la noix de coco (marque Prana par ex.)? car les laits végétaux sur le marché me font réagir (a cause de la carraghénine) et ton yogourt semble vraiment délicieux.

    • Bonjour Manoly! Merci beaucoup! Je suis heureuse que mes recettes te plaisent! Il es certainement possible de faire ton propre lait de coco, c’est même très facile! Voici 2 manières pour y arriver:

      Première option:
      -1 tasse de chair de noix de coco d’une jeune noix de coco Thai
      -3 tasses d’eau de coco d’une jeune noix de coco Thai
      -2 c. à table de beurre de noix de coco (optionnel, pour rendre le lait encore plus crémeux)

      Mélanger le tout dans un mélangeur haute vitesse jusqu’à l’obtention d’une consistance lisse et crémeuse.

      2e option (plus facile):
      – 4 tasses d’eau
      – 1.5-2 tasses de copeaux de noix de coco non sucrés, sans sulfites

      Chauffer l’eau, mais ne pas faire bouillir. Mettre les copeaux de noix de coco dans un mélangeur ou un Vitamix et ajouter l’eau. Mélanger à haute vitesse pendant plusieurs minutes jusqu’à consistance épaisse et crémeuse.
      Verser à travers un sac à lait de noix pour séparer le lait des copeaux.

      Et voilà! :) J’espère avoir bien pu répondre à ta question!

      Bonne journée!

      Elisabeth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s