Les pousses et germinations

La germination est la manière la plus efficace d’utiliser un aliment en entier. La valeur nutritive d’un grain est diminuée lorsqu’on le réduit en farine, et ce à cause de l’oxygénation. La chaleur lui fait également perdre certaines propriétés. En faisant germer le grain, cela multiplie de façon surprenant la quantité de vitamines et d’enzymes en plus de conserver les fibres et les minéraux. Le grain devient alors un aliment vivant prévu par la nature pour assurer la vie tout en étant facile à digérer. En effet, l’amidon est converti en sucre simple, les protéines en acides aminés et la graisse en acide gras soluble; le grain devient un aliment prédigéré et donc facilement assimilable.

Il est maintenant facile de retrouver un vaste choix en épicerie de pousses et germinations toutes prêtes, par contre, voici pourquoi il est bien mieux de les faire soi-même;

  1. La germination est rapide : elle exige peu de soins, soit environ une minute par jour pour le rinçage.
  2. Vos pousses seront garanties sans fertilisant ou pesticide (en autant que vos graines et légumineuses sont bios).
  3. La récolte ne nécessite pas de terre, pas de repiquage et pas de transplantation.
  4. Vous aurez des pousses fraîches à portée de la main en tout temps (même en hiver!).
  5. Les pousses et germes se conserveront plus longtemps car elles n’auront pas passé de temps sur l’étalage en épicerie!

IMG_7922

Avantages de la germination

  • Augmente la valeur nutritive et facilite la digestion
  • Source importante de vitamines, de minéraux, de fibres et de chlorophylle. En prime, d’autres substances protectrices qui ne se retrouvent qu’à cette étape de la croissance.
  • Rend les minéraux plus assimilables
  • Pré-digère les aliments: l’amidon commence à se transformer en sucres plus simples, donc plus assimilables.
  • Regénère l’organisme, libère l’énergie latente des grains
  • Comble les carences de l’alimentation en pays nordiques
  • Elles sont exemptes d’engrais chimiques et de résidus de pesticides (si achetées biologique)
  • Faciles à faire pousser soi-même et si plaisant, un vrai jardin d’intérieur
  • Procédé économique, écologique, agréable, généreux en nutriments et en rendement et tellement simple!
  • C’est frais et c’est vivant!
  • C’est une activité éducative pour les petits et les grands!

Alors que le « germe » désigne une graine ou une légumineuse qui commence à peine à pousser et dont les feuilles ne sont pas complètement formées, la « pousse », qui exige un temps de croissance légèrement plus long, compte habituellement au moins deux feuilles bien formées.

Matériel requis :

  • Un pot Masson ou un plat de plastique à large ouverture
  • Un morceau de tulle ou un morceau de moustiquaire
  • Un élastique
  • Un endroit tempéré à la lumière indirecte
  • De la bonne eau tiède, de l’air, des graines et … de l’amour!

Vous pouvez recycler vos pots Masson, ou, si vous ne souhaitez pas vous compliquer la vie, sachez que beaucoup de boutiques d’aliments naturels vendent des germoirs (celui utilisé sur mes photos est le Biosta Sprouter, fabriqué au Canada. Je l’aime beaucoup!), ou encore des couvercles à pots Masson pour germination.

Méthode de germination en pot :

  1. Choisir vos grains : céréales, légumineuses ou graines.
  2. Trier, si la grosseur le permet, pour enlever les grains endommagés.
  3. Couvrir entièrement le fond du pot de 3 à 4 épaisseurs de grains.
  4. Fixer votre moustiquaire sur l’ouverture du pot à l’aide d’un élastique.
  5. Laver soigneusement à l’eau tiède et égoutter.
  6. Faire tremper dans trois fois le volume d’eau tiède toute une nuit (environ 8h)
  7. Le matin, vider l’eau de trempage, bien rincer à l’eau tiède et égoutter PARFAITEMENT.
  8. Placer votre pot incliné à 45 degrés pour favoriser l’égouttement.
  9. Recouvrir votre pot d’un linge en laissant l’ouverture libre pour favoriser la circulation d’air.
  10. Rincer 2 fois par jour, matin et soir.
  11. Aussitôt que les deux petites feuilles sont apparues (luzerne), vous pouvez découvrir votre pot et le placer à la lumière indirecte pour permettre à la chlorophylle de se développer.
  12. Lors du rinçage, il est conseillé d’enlever avec la main les écorces qui flottent ou qui restent au fond et ainsi nettoyer votre luzerne qui deviendra croustillante et qui se conservera mieux.

* Consommer à partir de la 4e ou 5e journée ou quand les petites feuilles sont vertes

* Pour la conservation, on peut les mettre au frigo ou laisser sur le comptoir et continuer de bien les rincer et égoutter deux fois par jour.

IMG_7923

Où les trouver?

Dans les boutiques d’aliments naturels (VERTige, Avril, La Grande Ruche, Coopérative Alentours, etc.)

TABLEAU D’INDICATION POUR LA GERMINATION EN POT

germination2

Vous avez un problème de moisissure ou de pourriture?

On trouve la cause et on recommence!

  • La plupart du temps, cela est dû à un excès d’humidité
  • Manque d’air: trop de graines dans le pot
  • Graines trop vieilles ou de mauvaise qualité
  • Qualité de l’eau, qualité de nos soins
  • Mauvaise circulation d’air
  • Environnement trop chaud et/ou trop humide

Quelques idées de germination:

  • La luzerne ne germe qu’en pot. Elle a un goût très doux.
  • Le radis germé en pot est plus fort, donc se mélange avec quantités moindres.
  • Les lentilles germées en pot épatent par leur saveur et leur valeur nutritive. Avec un germe long de 5mm (1/8e de pouce), elles se consomment sans cuisson. Elles pousseront ainsi jusqu’à une longueur totale de 70mm (2pouces). Riches en protéines.
  • Les pois chiches germent en 3 jours. On peut autant les consommer crus comme cuits (cuire 1 heure).
  • La moutarde et le fenugrec ajoutent du piquant.
  • Le tournesol* décortiqué germe en pot. Non décortiqué, cultivé en pousses, il rappelle le goût de l’amande. En jus, ses pousses se combinent délicieusement aux carottes. Elles sont riche en protéines. Dès l’apparition de la deuxième série de feuilles, on coupe à ras le sol et on conserve au frigo.
  • Le sarrasin* non décortiqué pousse en plateau pendant des semaines. Atteignant les 30cm (12pouces), il se suspendra hors du cabaret. Manger fraîchement coupé. À saveur douce, il s’apprête avec tout.

*Les pousses de sarrasin et de tournesol amènent un riche apport en nutriments, chlorophylle et protéines. On peut aussi les combiner avec carottes, céleris ou concombres.

IMG_7925 (1)

Essayez-le par vous-même! Amusez-vous à voir grandir vos pousses dans votre propre cuisine!

Much love,

Elisabeth

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s